Tin Ngoại Ngữ

Ukraine: la douleur du Pape face à des scénarios alarmants

Au terme de l’audience générale de ce mercredi 23 février, le Saint-Père a lancé un appel à la paix en Ukraine, invitant notamment les responsables politiques à un «sérieux examen de conscience». François a aussi annoncé que le 2 mars prochain, mercredi des Cendres, serait un «jour de jeûne pour la paix».

Adélaïde Patrignani - Cité du Vatican

Alors que la crise s’accentue de jour en jour en Ukraine, le Pape François a fait part de sa «grande douleur» à ce sujet lors de l’audience générale de ce mercredi. «Malgré les efforts diplomatiques de ces dernières semaines, des scénarios de plus en plus alarmants s'ouvrent» a-t-il souligné. «Une fois de plus, la paix de tous est menacée par des intérêts partisans. Je voudrais lancer un appel à ceux qui ont des responsabilités politiques pour qu'ils fassent un sérieux examen de conscience devant Dieu, qui est le Dieu de la paix et non de la guerre, le Père de tous et non de quelques-uns, qui veut que nous soyons frères et non ennemis», a déclaré le Souverain Pontife depuis la salle Paul VI.

Le Successeur de Pierre a prié «toutes les parties concernées de s'abstenir de toute action qui causerait encore plus de souffrances à la population, déstabiliserait la coexistence entre les nations et discréditerait le droit international».

Journée de jeûne le 2 mars

Il a également lancé un appel à tous, «croyants et non-croyants». «Jésus nous a appris qu'à l'insistance diabolique, à l'absurdité diabolique de la violence, on répond avec les armes de Dieu : par la prière et le jeûne», a rappelé François. Le Saint-Père a donc annoncé que le 2 mars prochain, mercredi des Cendres, serait un jour de jeûne pour la paix. «J'encourage tout particulièrement les croyants à se consacrer intensément à la prière et au jeûne ce jour-là. Que la Reine de la Paix préserve le monde de la folie de la guerre», a-t-il conclu.

Le Pape François avait déjà fait part de son inquiétude concernant l'Ukraine lors de l'angélus du 13 février dernier.

13/02/2022

Une prière silencieuse pour l'Ukraine

À la fin de la prière de l'angélus, dimanche 13 février, le Pape François a invité à prier en silence pour la crise en Ukraine, pays d'Europe de l'Est d'où arrivent des «nouvelles ...

Craintes d’une escalade militaire

Dans la nuit de lundi à mardi, en dépit des efforts diplomatiques, le président russe Vladimir Poutine a reconnu l'indépendance des républiques séparatistes de Donetsk et Louhansk, dans l'est de l’Ukraine. Il a également décidé d’envoyer sur place une force de «maintien de la paix» en soutien aux séparatistes, mesure approuvée par le Sénat russe.

De nombreux pays, dont les États-Unis, l'Union européenne et le Royaume-Uni, ont déjà annoncé des sanctions contre la Russie. Vladimir Poutine a assuré de son côté être disposé à trouver des «solutions diplomatiques» à la crise, tout en insistant sur le caractère «non négociable» des intérêts et de la sécurité de son pays.

Les forces armées ukrainiennes ont annoncé ce mercredi un plan de mobilisation dès aujourd’hui des réservistes, sur fond de craintes d'une escalade militaire par Moscou. Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a appelé quant à lui ses ressortissants à quitter la Russie au plus vite.

Vatican News

Khách truy cập

Hôm nay:15800
Hôm qua:16173
Tuần này:105712
Tháng này515863
Số Lượt Truy Cập:36590840
Số khách đang Online 507