Tin Ngoại Ngữ

Vers la Rencontre mondiale des familles: faire confiance à la Providence

10ème Rencontre mondiale des familles : 7 catéchèses et 7 témoignages vidéo pour raconter des histoires, des blessures, des renaissances, et la foi. Une proposition du Vicariat de Rome et du Dicastère pour les laïcs, la famille et la vie à l’approche de cette grande fête qui se tiendra à Rome du 22 au 26 juin prochain.

Cinq enfants, une mère et un père. Une maison qui n'existe plus et la nécessité de tout recommencer presque à zéro. C'est l'histoire de Gianluca, Caterina et de leurs trois enfants qui, quelques jours seulement avant Noël dernier, ont vu leur maison dévorée par un incendie. C'était presque l'heure du dîner lorsque les enfants ont crié: «Papa, papa!»; une épaisse fumée se répandait dans l'appartement: «Il y avait déjà des flammes de cette hauteur», se souvient Gianluca. Sa réaction a été immédiate: «J'ai pensé à assurer la sécurité des enfants, c'est tout, je ne me suis pas soucié du reste. En quelques minutes, ils étaient tous dans la rue, sans chaussures ni pulls, "il pleuvait ce jour-là"».

Écouter le témoignage en vidéo

Le chemin de renaissance de la famille a commencé dans cette rue. Ils n'avaient plus rien. «Lorsque les pompiers m'ont dit que rien n'avait été sauvé de l'incendie, je me suis sentie un peu perdue», raconte Caterina. Ils ont passé les premières nuits chez un parent, puis chez les sœurs clarétaines, dans leur propre quartier, jusqu'à ce qu'ils trouvent un appartement à louer. Le SOS a été lancé sur le web, via les réseaux sociaux et Whatsapp. En peu de temps, ils ont été submergés par la générosité de tant de personnes, même de parfaits inconnus, qui ont pris leur histoire à cœur. Des paquets de vêtements sont arrivés, ainsi qu'une aide financière substantielle: «Nous n'avons pratiquement rien eu à acheter».

«La maison est partie, mais beaucoup plus de choses nous sont arrivées, je suis un artisan», dit Gianluca. « Je n'ai pas travaillé pendant cinq mois, mais j'ai plus de temps à passer avec mes enfants. Ce que je peux faire en tant que père, c'est les éduquer, ils feront ce qu'ils veulent, à un moment donné ils prendront leur propre chemin, j'espère avec un bagage que nous avons rempli avec l'exemple. Toute cette affaire, conclut Gianluca, m'a fait beaucoup réfléchir sur mon rôle de père et en même temps de fils de Dieu, car j'ai été soigné et protégé par un Dieu grand, un Père.»

Vatican News

Khách truy cập

Hôm nay:6043
Hôm qua:26807
Tuần này:32850
Tháng này399044
Số Lượt Truy Cập:35921008
Số khách đang Online 656